@cdifsinarbonne

L’anthropologie philosophique de Martin Buber et le soin : réflexions à partir d’une revue de la littérature

, , and . Ethique & santé 14 (3): 126-137 (September 2017)

Abstract

Le soin nécessite d’entrer en relation avec les patients et leur entourage. De nombreuses réflexions éclairent cet aspect profondément humain de la pratique du personnel soignant. Parmi celles-ci, la pensée de Martin Buber semble toujours d’actualité 50 ans après sa mort. Par exemple, les soignants peuvent être confrontés à une tension éthique entre une manière de soigner centrée sur l’aspect technique du soin, et une autre manière centrée sur la personne du malade dans sa globalité. La distinction de Buber entre les deux manières de se positionner face au monde, Je-Tu et Je-Cela, nous paraît éthiquement importante pour les professionnels de santé, dans le contexte de technicité toujours croissante. Pour illustrer cela, nous présentons ici une revue de la littérature des articles publiés sur Martin Buber et sa pensée dans Medline. Trente cinq articles ont été analysés jusqu’au 1er janvier 2017. La référence à la pensée de Buber est principalement faite par des infirmiers, des psychologues, mais aussi par des médecins. Certains auteurs ont ainsi décrit comment l’analyse de Martin Buber a pu éclairer leurs pratiques professionnelles quant à la manière d’être en relation avec leurs patients. À partir de ces exemples issus de la littérature médicale et paramédicale, nous revenons sur l’enjeu éthique de la relation de soin, à savoir le respect de la personne en tant que fin, au travers des concepts bubériens : les deux Je, la présence, la distinction personne et individu, ou encore les trois formes de dialogues. Source : EM Consulte

Links and resources

URL:
BibTeX key:
Pougnet2017
search on:

Comments and Reviews  
(0)

There is no review or comment yet. You can write one!

Tags


Cite this publication